4 avril 2017 0 Commentaire

Graph search optimise le BAO

Annoncé par son fondateur, Facebook a mis au point un moteur de recherche interne: Graph Search, ce moteur fraichement installé sur le réseau social va permettre à tous ses utilisateurs de connaître plus précisément les centres d’intérêt de leurs « amis » Facebook. Ainsi, chaque personne inscrite sur le réseau pourra savoir si tel ou tel de ses amis recommande un produit ou un service quelconque.

Vous cherchez un bon dentiste? Demandez à vos amis un retour d’expérience ou une recommandation: vous pourrez avec plusieurs avis savoir si une adresse particulière est pertinente pour vos dents ou si vous risquez de les perdre! Vous cherchez à développer votre business sur le net, alors la création de site web et la gestion de la communication sur le net n’auront plus de secret pour vous en vous adressant à un prestataire recommandé par vos proches, sur le réseau social: le bouche à oreille (BAO) sera optimisé par un algorithme qui sera très probablement accès sur le comptage des recommandations lui-même pondéré par la popularité de chaque prescripteur.

Facebook veut séduire les annonceurs

On le sait le problème que rencontre Facebook se situe au niveau du monde de l’entreprise: les annonceurs sont pour l’instant déçus de leur retour sur investissement sur ce réseau plutôt orienté amis et partage d’expériences, lieu festif, Facebook n’est pas jusqu’à ce jour un lieu particulièrement orienté business, on y va pour se détendre, prendre des nouvelles de ses amis et partager ses expériences personnelles, il s’agit d’un réseau qui, finalement est un échappatoire au monde réel du travail: rien que du beau, et quelques infos pour se donner bonne conscience entre amis: pétitions et autres démonstrations de ses centres d’intérêts personnels.

 

Facebook a dévissé en bourse

Facebook, c’est aussi une spectaculaire dégringolade boursière qui sera probablement un cas d’école à la fois sur le plan financier mais aussi sur le plan du e-business: sur-évaluée, l’entreprise n’a pas tenu ses promesses du côté du ROI pour ses actionnaires, lancée aux alentours de 38 dollars US, l’action est en chute de plus de 25%, un camouflet. Pour autant, le potentiel de l’entreprise est absolument phénoménal: plus de 1 milliards d’utilisateurs et d’autres milliards à venir: l’essentiel est donc bien d’optimiser les clics vendus à ses annonceurs par l’entreprise et par voie de conséquence de rémunérer ses actionnaires au bord de la crise de nerf.

 

Graph search: une opportunité pour le référencement naturel

Les résultats du moteur interne vont à coup sûr gagner en pertinence: les utilisateurs sont ceux qui vont attribuer une qualité pertinente à une entité particulière, ainsi, lorsque Graph Search désignera une entreprise comme étant performante dans son domaine, il faudra s’attendre à une utilisation par d’autres moteurs de ces résultats: ils impacteront le positionnement des sites Web sur le moyen terme: le référenceur devra par conséquent tenir compte de cette évolution et travailler sa présence sur Graph Search: avoir des amis qui parleront de vous en bien risque de devenir une nécessité: le référencement naturel sera sans doute impacté par cette nouvelle arrivée.

Enfin, on voit ces dernières semaines plusieurs tentatives de détournements des recettes faramineuses du marché publicitaire de Google vers d’autres structures telles que des FAI ( le dernier exemple en date avec l’attaque de Free contre Google) vers les États qui veulent aussi croquer leur part en dollars, Facebook sonne aussi la charge en direction des entreprises et tente d’être à la hauteur des attentes de ses actionnaires.