11 octobre 2017 0 Commentaire

Recherches mobiles sur le point de vente

Devant la puissance des smartphones et la multiplicité des applications mobiles, bon nombre de consommateurs ont modifié leur comportement d’achat dans l’utilisation de leurs recherches mobiles.

Recherche globale : croissance et fréquences des recherches sur mobiles.

 

 

50% des consommateurs utilisent Internet pour obtenir des informations avant son acte d’achat. Avant de se rendre sur le point de vente physique qu’il a sélectionné ou de réaliser sa transaction sur Internet.

Aujourd’hui, 42% des consommateurs européens utilisent leur terminal sur le point de vente pour obtenir des informations supplémentaires.

Parmi ces 42%, 34% indiquent qu’ils comparent les prix.

Le nombre de recherches sur téléphone mobile a progressé de 75% entre 2010 et 2011.

 

Les produits de masse sont concernés

Cette tendance concerne bien évidemment les produits dans les secteurs très concurrentiels: informatique et produits à fort potentiel de « comparabilité »: ainsi tout produit qui peut s’écrire ou se trouver par le référencement d’un code correspondant à un modèle: exemple le téléviseur SGRTY23 – 42.

 

Prix et spécifications en magasin

La conséquence est double, puisqu’il s’agit pour chaque vendeur sur un point de vente de proposer un vrai plus sur le conseil, mais aussi pour chaque enseigne de bien veiller à être compétitive sur des produits de consommation de masse, ou technologiques: si le magasin peut avoir l’avantage de la disponibilité immédiate, il doit rester vigilant face aux tarifs de la concurrence: presque 15% des européens utilisent leur smartphone pour comparer les prix directement sur un point de vente.

 

La dépense sur mobile reste faible

Si les recherches mobiles sont de plus en plus fréquentes, y compris depuis le domicile du consommateur (proportion estimée à 70% en Europe), elle ne se caractérise pas par un comportement d’achat immédiat par l’intermédiaire du mobile: les chiffres restent marginaux: les sites de vente en ligne réalisent la très grande partie de leur chiffre d’affaires directement depuis le support classique de l’ordinateur familial. Le consommateur n’est pas encore disposé à considérer le mobile comme un moyen de paiement, ou de réaliser un paiement mais plutôt comme un instrument de recherche et d’accès rapide à l’information, cependant, la tendance tend à s’inverser entre achats sur ordinateur fixe et sur mobiles: en 2014, le couple tablette/smartphone dépassera le fixe en tant que terminal d’achat…à méditer.